Moscou expose la “Tsar bomba”, la plus grosse bombe nucléaire de l’histoire

Source: Moscou expose la “Tsar bomba”, la plus grosse bombe nucléaire de l’histoire

Advertisements
Standard

4 thoughts on “Moscou expose la “Tsar bomba”, la plus grosse bombe nucléaire de l’histoire

  1. Foxhound says:

    Le problème c’est pas les autres pays, le problème c’est les administrations US qui foutent la merde depuis 1945, dans le but de promouvoir leur NOM qu’ils implementent avec succés aujourd’hui. Ils ne comprennent que le langage des armes. Leur agressivité et leur cruauté est telle qu’il n’y a pas d’autres moyens pour leur faire comprendre que s’ils jouent au Mac, ils risquent d’être pulvérisés. Dés que les américains avaient compris que les soviétiques les avaient ratrappé dans dans le domaine des armes nucléaires, et que ces derniers pouvaient frapper n’importe quel point du territoire US, alors l’administration Nixon -une saloperie et une ordure de la pire espèce- s’est résolue à discuter, pour finalement aboutir aux accords SALT I. Une précision de taille, contrairement à ce qui peut être dit l’URSS était un gouvernement populaire, alors que l’Amérique depuis 1910 est une oligarchie. L’objectif de cette bombe c’était les installations militaires et spatiales US. Et contrairement à ce qui peut être dit, cette bombe ne fût jamais destinée contre les civils. Vous noterez que des que les américains ont eu leur premières bombes atomiques, ils les ont immediatement utilisé sur des civils désarmés contre un Japon militairement à genoux.
    Si la Russie et la Chine n’avaient pas aujourd’hui d’armes pouvant frapper n’importe quel objectif sur le territoire US, depuis longtemps que les américains auraient déclenché une troisième guerre mondiale.

  2. Les pays à capacité nucléaire n’utiliseront jamais leurs armes contre un adversaire qui en possède aussi; Ce seront les autres qui se feront vitrifier.
    Le seul risque pour que cela arrive serait de voir le perdant de cette confrontation dire qu’il n’ira pas seul dans la tombe.
    On arrive donc à un curieux paradoxe que je ne vois pas comment résoudre: si je gagne je me ferai vitrifier, si je perds je vitrifie l’autre. On fera donc une guerre qui ne peut pas avoir de vainqueur.

  3. Foxhound says:

    Cette logique a un nom, et a prévalu dans toute les négociations entre soviétiquess et américains. Ca s’appelle la stratégie du MAD. Mutual Assured Destruction. C’est le summum Hi-Tech de notre civilisation.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s